Archives de Tag: Coupe Davis

Coupe Davis: Menace sur la Beogradska Arena, quel cirque!

Dimanche dernier, la Serbie s’est qualifiée pour la première finale de Coupe Davis de son histoire. Une victoire inespérée dans la Beogradska Arena, après la première défaite de Viktor Troicki, et celle du double Djokovic-Zimonjic, ce dernier étant pourtant n°3 mondial du double.

Le héros du jour Tipsarevic, porté en triomphe par le clan serbe (AFP/Andrej Isakovic)

Pourtant, porté par un public en fusion, c’est Janko Tipsarevic qui a envoyé les siens en finale, en battant coup sur coup Stepanek et Berdych lors des deux simples, avec une victoire d’un Djokovic épuisé et malade entre-temps. (voir la balle de match de Tipsarevic).

On commençait déjà, en France et en Serbie, à deviser sur cette finale, et surtout à évoquer le bouillant public serbe, déjà très connu pour ses démonstrations de force en basket ou en football notamment. Guy Forget soulignait qu’il faudrait être mentalement au top pour résister à cette pression, tandis que sur son site, RMC sport titre même « Belgrade, ça fait peur ».

C’était sans compter sur un détail que nous rappellent les sites srbijasport.com et sportske.net, à savoir qu’il n’est pas  sûr aujourd’hui que la finale puisse se jouer à la Beogradska Arena.

Pour résumer, la Beogradska Arena est louée du 24 au 28 novembre au Cirque du Soleil. Or, la fédération internationale de Tennis exige que les joueurs puissent commencer à s’entraîner à partir du 29. Dans ces conditions, la seule surface envisageable pour être prêt du jour au lendemain, est le dur. Las, c’est la surface privilégiée des Français, alors que les Serbes veulent jouer sur terre battue, là où Novak Djokovic est souverain.

Pourrait-on jouer ailleurs? Non. Le règlement de l’ITF est clair: il faut une salle d’au moins 10.000 places, dans une ville avec un aéroport, et les délais ne sont pas négociables non plus. Or, la Beogradska Arena est la seule salle de ce genre en Serbie.

Un sacré casse-tête en perspective pour la fédération serbe de tennis, les exploitants de la salle, et le Cirque du soleil. Il est clair qu’à l’époque où la salle a été louée, nul ne pouvait imaginer que les Serbes, qui n’avaient jamais passé le 1er tour de Coupe Davis, iraient jusqu’en finale, à domicile qui plus est.

Aucune décision n’a encore été prise, mais il est clair que la perspective de jouer sur surface dure face à Jo-Wilfrid Tsonga, seul joueur français à mener aux confrontations avec Djokovic, n’enchante personne à Belgrade. Faire tous ces efforts, arriver en finale, et être contraint de jouer sur la surface privilégiée de ses adversaires, voilà un scénario confinant à l’absurde que tout le monde veut éviter en Serbie.