Football: Radomir Antic sur la sellette, les jeunes Croates déroulent

Retrouvez dès maintenant Le sport dans les Balkans: talents, exploits, corruption, la dernière publication du Courrier des Balkans.

La fin du suspense approche pour Radomir Antic. Suspendu pour 4 matchs par la commission de discipline de la FIFA après avoir invectivé l’arbitre uruguayen Larrionda lors du match Serbie-Australie, perdu par les Aigles Blancs, la fédération serbe de football a fait appel de cette sanction, et une décision définitive sera rendue le 3 août.

Antic furieux, à juste titre, de l'arbitrage, lors de Serbie-Australie (Blic)

Or, après l’échec des Serbes au premier tour du Mondial, et leur incapacité à se défaire de leurs vieux démons (manque de réalisme et de concentration), le traitement reçu par Antic, 1,2 million d’euros par an jusqu’en 2012, payés à l’avance au début de chaque année, avait fait jaser jusqu’au président de la fédération, Tomislav Karadzic.

Ce dernier a annoncé que la fédération serbe ne pouvait pas prendre le risque de jouer ses quatre premiers matchs de qualification à l’Euro 2012 sans entraîneur sur le banc, une façon de sous-entendre que le sort de Radomir Antic pourrait être réglé rapidement dans le sens d’un départ si la FIFA confirme, voire aggrave sa sanction. De son côté, Antic exclut catégoriquement de démissionner, et exige que Karadzic prenne ses responsabilités en le renvoyant de son poste, ce qui ouvrirait la voie à de lucratives indemnités.

Dès lors, tous les yeux sont rivés vers la commission de discipline de la FIFA, peu connue pour sa clémence en ce qui concerne les débordements avec les arbitres. Selon Haralampije Hadzi Risteski, le représentant macédonien de la commission qui s’exprimait dans le journal Blic, « la FIFA avait émis des règles très claires pour la protection du corps arbitral avant la Coupe du monde, et tous les participants avaent été prévenus. Vu la lourdeur de la suspension, Antic a sûrement dit des choses assez graves que M. Larrionda a consigné dans son rapport. La commission de la FIFA n’a pas pour habitude de laisser passer des choses comme ça, parfois, elle aggrave des sanctions prises, comme par exemple à l’encontre du club macédonien de Pobeda, désormais exclu pendant 8 ans de toutes les compétitions, et non plus seulement de coupe d’Europe comme l’UEFA l’avait décidé« .

Par conséquent, l’issue la plus probable est que la FIFA confirme la sanction contre Antic. Il incombera alors à Tomislav Karadzic de prendre une décision. Soit virer Antic et lui verser de grasses indemnités tout en trouvant dans l’urgence un remplaçant alors que tout le monde veut continuer avec lui, soit le garder avec son adjoint sur le banc pendant les 4 premiers matchs, un risque certain puisque cela représente près de la moitié des 10 matchs de qualification.

De leur côté, les jeunes Croates se sont qualifiés pour les demi-finales de l’Euro des moins de 19 ans qui a lieu en France. Qualifiés pour la première fois de leur histoire malgré plusieurs générations de joueurs talentueux, les jeunes emmenés par Ivica Grnja ont fait un parcours de qualification sans faute, là où leurs prédécesseurs avaient tendance à s’éparpiller, comme le confie Grnja: « Nous avons créé un groupe et nous ne tolérons pas l’individualisme. Cela n’est pas acceptable. Nous avons des individualités de qualité, mais ces joueurs doivent être responsables et bien se fondre dans le collectif. Nous avons créé une unité et une belle atmosphère règne dans le groupe. Auparavant, nous avions toutes les armes mais n’avons jamais réussi à obtenir un tel équilibre avec une forte mentalité collective et un excellent état d’esprit. La plupart des joueurs se connaissent depuis longtemps et les nouveaux joueurs se sont intégrés sans problème. Tout le monde travaille avec une grande cohésion« .

 Après des débuts moyens, les jeunes Croates ont fini par se qualifier derrière l’intouchable Espagne, grâce à une victoire en forme de feu d’artifice 5-0 contre le Portugal, avec notamment un triplé du milieu offensif du NK Karlovac Zvonko Pamic, tandis que Andrej Kramaric, buteur du Dinamo Zagreb et présenté comme le futur Davor Suker, est toujours muet dans la compétition.

Pamic félicité par ses partenaires, les Croates ont fait parler la poudre (sportsfile)

Les Croates rencontreront donc ce mardi la France en demi-finale, une France très offensive et plaisante à voir, emmenée par le crack de Chelsea Gaël Kakuta. Un vrai test pour les Croates, s’ils veulent prétendre à la victoire finale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s