Transferts: la Juve entre Dzeko et Krasic, Vidic en attente, la Fiorentina se yougoslavise

Retrouvez dès maintenant « Le sport balkanique, talents, exploits, corruption« , la nouvelle publication du Courrier des Balkans.

La Coupe du monde a considérablement ralenti le volume des affaires en ce début de mercato. Ajoutez à cela des clubs endettés qui anticipent les mesures de fair play financier de l’UEFA en vigueur dans trois ans, et la crise économique qui réduit les recettes, et vous obtenez un marché atone, où chacun attend que les gros poissons comme Manchester City ou le Barça dégainent les premiers avant de bouger une oreille.

Dans cette atmosphère difficile, la Juventus Turin a pris les devant pour ne pas revivre une saison en enfer, avec des réserves financières conséquentes malgré les 50 millions cramés l’année dernière pour le boucher Felipe Melo et le décevant Diego. Avec l’arrivée de Del Neri sur le banc, c’est le retour au bon vieux 4-4-2 avec de vrais ailiers. Salihamidzic et Camoranesi étant trop vieux, la Juve a acquis Pepe et Martinez, deux habitués du Calcio. Pourtant, le premier choix de la Vieille Dame sur la droite était Milos Krasic, le serbe du CSKA Moscou, présenté comme le sosie et le successeur de Pavel Nedved.

Seulement voilà, le CSKA s’est montré gourmand en demandant plus de 15 millions d’euros, et surtout, la fédération italienne de football a pris tout le monde de cours en annonçant que les clubs n’auraient le droit de signer qu’un seul joueur extracommunautaire par saison (contrainte que les amateurs de Football Manager connaissent bien).

Or, la Juve a terriblement besoin d’un avant-centre prolifique parce que Iaquinta, Amauri ce n’est pas sérieux, Del Piero a 36 ans, et Trézeguet n’en finit plus de se blesser. La nouvelle direction bianconera a donc fait du buteur bosniaque Edin Dzeko sa priorité absolue, malgré les 40 millions demandés par Wolfsburg pour lâcher son joyau. Le problème, c’est que la Juve n’a pas un tel trésor de guerre, et que l’heure est au dégraissage (Zebina, Tiago, Poulsen, Grosso, Camoranesi, Sissokho, Grygera sont plus ou moins sur le départ, à quoi s’ajoute Cannavaro, déjà parti, tandis que Diego pourrait quitter le club en cas de bonne offre vu que le 4-4-2 de Del Neri n’est pas vraiment fait pour lui) afin de récupérer des marges de manoeuvre.

En plus, Dzeko est très demandé puisque le Bayern, Chelsea et les deux clubs de Manchester sont également sur le coup, et quand on connaît la puissance financière de City, on se dit que la Juve va avoir fort à faire pour un joueur dont le jeu irait parfaitement avec la Premier League.

Le cas Dzeko semble donc difficile à régler, et les Bianconeri pourraient se retourner vers Krasic en tant que recrue extracommunautaire d’autant que le joueur ne cesse de clamer qu’il ne veut aller qu’à la Juve, malgré l’énorme offre de Fenerbahçe, et l’intérêt réel de Manchester United et de l’Inter Milan. Dès lors, il faudrait chercher ailleurs un avant-centre, en particulier du côté de Diego Forlàn, qui présente l’avantage d’être deux fois moins cher, mais l’inconvénient d’avoir déjà 31 ans, pas l’idéal quand on veut rajeunir un effectif.

Enfin, pour remplacer Grosso, la Juve avait coché le nom du latéral serbe de la Lazio Aleksandar Kolarov, que Mourinho avait tenté de faire venir à l’Inter en janvier, sans succès. Proche du Real Madrid, puis de l’Inter Milan, il semble finalement que seuls les pétrodollars de Manchester City ont été en mesure de convaincre le difficile président Lotito de lâcher son joueur, contre un chèque d’environ 20 millions d’euros selon le site calciomercato.

Du côté de City, on cherche désormais un attaquant pour compléter la ligne d’attaque composée de Tevez et  Adebayor, puisque Santa Cruz devrait partir (Allemagne?), ainsi que Robinho, dont un échange avec Ibrahimovic plus une somme d’argent est envisageable. Le problème, c’est que d’un côté, seuls Chelsea et City ont les moyens de se payer Zlatan, mais de l’autre, il ne veut pas bouger de Barcelone malgré l’arrivée de David Villa. Quoi qu’il en soit, Mancini fait actuellement le forcing pour enrôler Mario Balotelli, l’insupportable crack de l’Inter, que le président Moratti a pourtant déclaré intransférable il y a deux jours. En désespoir de cause, il y aura donc Dzeko. Voilà pourquoi il est urgent pour la Juve de pouvoir faire une offre rapidement au club allemand, avant que City ne se mêle du cas.

Le cas de Nemanja Vidic est tout aussi épineux. On sait de longue date que le roc serbe n’entretient pas les meilleures relations du monde avec Sir Alex Ferguson, qui vient de recruter le jeune Smalling en défense centrale. Par ailleurs, l’éventuel replacement de Pepe au milieu de terrain par Mourinho libère du même coup une place dans la défense centrale du Real Madrid. Selon certains médias serbes, un accord aurait même été trouvé entre le joueur et la Maison Blanche avant le mondial, à charge aux clubs de se mettre ensuite d’accord. Après Leon, Di Maria et Canales, le Real doit maintenant penser à soigner sa défense, et c’est là que Mourinho est attendu sur le marché.

Cependant, il faut être prudent. Mourinho entend replacer Sergio Ramos dans l’axe de la défense. Quant au milieu de terrain, il est déjà fourni avec Diarra, Xabi Alonso et Gago, ce qui maintiendrait Pepe dans l’axe de la défense. La seule possibilité serait que personne n’arrive au poste de latéral droit alors que Maicon est en train d’aller au clash avec l’Inter pour suivre Mourinho. Bref, le sort de Vidic dépend en fait du replacement de Ramos dans l’axe ou pas. Si Maicon ne vient pas, Ramos restera à droite et il y aura une place dans l’axe. Sinon, il faudra qu’un des milieux de terrain (Diarra) quitte le club. Chaises musicales toujours…

Du côté de la Fiorentina, on se yougoslavise fortement avec l’arrivée sur le banc de Sinisa Mihajlovic. Celui-ci récupère un effectif où figurent déjà Avramov, le 3e gardien, mais surtout, le crack monténégrin Stevan Jovetic, suivi par Barcelone, le jeune crack serbe Adem Ljajic, arrivé en janvier dernier, ainsi que la perle bosniaque Haris Seferovic, 17 ans, champion du monde des moins de 17 ans avec… la Suisse.

A ces joueurs pourraient bientôt s’ajouter le latéral gauche serbe de l’Udinese Aleksandar Lukovic, titulaire à la place de Kolarov pendant le Mondial, voire Gojko Kacar, le très polyvalent milieu de terrain serbe du Hertha Berlin, relégué en deuxième division allemande, aujourd’hui courtisé par plusieurs formation allemandes. Kacar avait déjà failli signer à Florence il y a deux ans lorsque Prandelli évoluait avec trois milieux de terrain, mais le retour à un schéma à deux milieux de terrain avait condamné l’affaire.

En outre, la Viola a assuré ses arrières en faisant signer pour la saison prochaine le très prometteur Matija Nastasic, défenseur central serbe de 17 ans, déjà incorporé dans l’effectif pro du Partizan Belgrade, et présenté comme le futur Vidic. La puissance offensive de la Viola pourrait en revanche signifier la mise à l’écart d’Adrian Mutu, toujours suspendu suite à un contrôle positif en janvier dernier. Agé de 31 ans, et disposant d’un contrat très avantageux, le Roumain n’est plus vraiment en odeur de sainteté chez les Della Valle, propriétaires du club. Peut-être un dernier transfert dans le Golfe lui permettrait-il de rembourser une partie des 17 millions d’euros qu’il doit verser à Chelsea? Toujours est-il que cette suspension le rend invendable cet été, et qu’il faudra donc attendre le mercato d’hiver pour régler la question.

On l’a vu, il faut que les gros bougent pour que tout se déclenche. Peut-être Chelsea va-t-il faire un geste pour Ibrahimovic, mais rien n’est moins sûr dans le système d’Ancelotti. Donc, c’est de Madrid, de Barcelone, et plus sûrement de Manchester City que commencera le vrai jeu des chaises musicales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s