Coupe du monde 2010 : exploit serbe, la Slovénie est passée tout près

Alors qu’ils avaient réalisé une première période de grande qualité, les Slovènes ont craqué en fin de match et ont concédé le match nul 2-2 contre les Etats-Unis.

Une fois de plus très solides défensivement autour de la paire Cesar-Suler, les Slovènes n’ont eu guère de difficultés à repousser les tentatives américaines en première période. À la 13e minute, Valter Birsa déclenchait la frappe à 25 mètres, une praline qui finissait sa course dans la lucarne de Tim Howard pour une magnifique ouverture du score.

Très bons au pressing, les hommes de Matjaz Kek étouffaient les tentatives désordonnées des Yankees. Juste avant la mi-temps, sur une récupération de l’excellent Brecko, le buteur Novakovic se transformait en passeur en décalant sur la gauche Zlatan Ljubijankic, qui doublait la mise d’un plat du pied imparable.

A la mi-temps, la Slovénie était virtuellement qualifiée pour le second tour, mais dès la reprise, Landon Donovan débordait sur la droite et envoyait une frappe canon dans un angle fermé sous la barre des cages de Samir Handanovic. Avec seulement un but de retard, l’espoir revenait côté américain, même si ce sont les Slovènes qui ont d’abord repris le ballon.

Cependant, à mesure que le match avançait, les joueurs slovènes baissaient pied physiquement, et les situations devant le but de Handanovic se multipliaient. Sur un long ballon aérien et une remise de la tête, Bradley envoyait une demi-volée sous la barre pour l’égalisation américaine. Malgré une tête de Novakovic, les Américains finissaient très fort la rencontre, et il s’en est fallu d’un coup de sifflet pour une faute pas évidente, que Edu ne donne la victoire aux Etats-Unis.

déception des Slovènes, passés à deux doigts de l'exploit

Reste un match très agréable à suivre, où chaque équipe s’est livrée à fond pour ne pas dire adieu au Mondial. Au final, ce match nul risque pourtant d’être insuffisant pour les Slovènes. Avec l’Angleterre comme dernier adversaire et 4 points, le plus probable est que les Etats-Unis battent l’Algérie dans leur dernier match, et finissent avec l’Angleterre à 7 points chacun, la différence de but donnant le vainqueur du groupe. Les deux premiers affronteront les deux premiers d’un groupe D tout aussi indécis, celui de la Serbie.

Car l’exploit du jour est à mettre à l’actif des hommes de Radomir Antic qui sont venus à bout de l’Allemagne au terme d’un match au scénario haletant. Décidés à effacer leur piètre prestation lors du premier match, les Serbes, avec Kuzmanovic et Ninkovic aux places de Milijas et Pantelic, avaient à cœur de rentrer fort dans le match. Avec un Krasic virevoltant, et une défense retrouvée, le 4-5-1 mis en place par Antic donnait entière satisfaction dans le pressing haut face à des Allemands qui peinaient à percer la muraille, sauf une fois sur une action confuse suite à un corner où le gardien Stojkovic, puis la barre, puis Kolarov sur sa ligne empêchèrent le cuir de franchir la ligne.

Le premier tournant du match a lieu à la demi-heure de jeu lorsque Miroslav Klose écope d’un second carton jaune pour une faute sur Dejan Stankovic. Réduits à 10, les Allemands n’ont aps le temps de se reprendre que Krasic déborde sur la droite, centre pour la remise du géant Zigic pour Milan Jovanovic qui marquait de près. Dans les cafés de Trg Republike, c’est l’explosion. Le futur joueur de Liverpool, lui aussi très bon sur son aile, inscrivait le premier but de l’histoire de la Serbie en Coupe du monde, et replaçait les Aigles Blancs sur le chemin de la qualification.

Jovanovic bat Neuer de près et ouvre la marque (Blic)

En supériorité numérique, les Serbes tenaient bien le ballon en début de seconde période, chaque offensive créait le danger mais la dernière passe manquant cruellement malgré une frappe sur le poteau, et une tête de Zigic sur la barre.

Le second tournant du match est cette action de Vidic, véritable photocopie de la main de Kuzmanovic contre le Ghana. Dans le café, personne ne l’a vu, et personne n’en croyait ses oreilles lorsque le commentateur a crié « penalty ». Un ralenti après, on se demande encore ce qui est passé par la tête de Vidic. Toujours est-il que Podolski s’élançait pour égaliser. Mais cette fois, Stojkovic est parti du bon côté, et repoussait la tentative du joueur de Cologne. Seconde explosion de joie, et applaudissement nourris pour Vladimir « Kusturica » Stojkovic, capable du meilleur comme du pire, mais sauveur de la nation sur ce coup.

une grosse défense et Stojkovic dans un grand jour, les artisans de la victoire serbe sont là avec Krasic au premier plan (Blic)

La dernière demi-heure sera une suite de contre-attaques serbes, le plus souvent mal négociées, par Lazovic, Kacar ou Zigic.

Qu’importe, après un dernier gros cafouillage et quelques prises de balle dans les airs de Stojkovic, l’arbitre libérait les joueurs, les cafés de Belgrade où l’orage commençait au même instant, et toute la Serbie. Instantanément, les coup de klaxons se multipliaient, les Serbes sont conscients de l’exploit que leur équipe vient de réaliser, elle qui n’avait encore jamais battu une grande nation du football. (voir la vidéo)

Alors bien sûr, les Allemands ont joué à 10, mais cette équipe serbe a fait preuve de toutes les qualités qu’on lui connait et qu’elle avait laissées au vestiaire contre le Ghana : solidarité, solidité défensive, pressing haut, jeu sur les ailes avec de très bons Krasic et Jovanovic, capacité de projection rapide vers l’avant, et le jeu de tête de Nikola Zigic.

Avec cette victoire ô combien importante, les Serbes se replacent dans la course à la qualification. Il faut attendre le résultat du Ghana contre l’Australie, mais il se pourrait que trois équipes finissent avec 6 points, auquel cas, c’est la différence de but qui les départagera. Il est donc désormais vital que les Serbes marquent un maximum de buts contre l’Australie lors du dernier match, tout en espérant, pourquoi pas, un match nul entre l’Allemagne et le Ghana qui provoquerait l’élimination de la Mannschaft, un cataclysme.

Pour finir, saluons également la première victoire en Coupe du monde de la Grèce, et même ses premiers buts. Menés 1-0 après un coup-franc de Kalou Uche (celui qui avait fait la misère à Escudé l’année dernière), les Grecs ont bénéficié d’un coup de pouce du destin à la demi-heure de jeu avec l’expulsion de Kaita suite à un mauvais geste totalement stupide. Juste avant la mi-temps, la chance souriait encore aux hommes de Rehhaghel avec cette frappe détournée de Salpingidis qui prenait à contre-pied l’excellent gardien Enyanema.

En seconde période, le gardien nigérian multipliait les arrêts mais relâchait finalement un ballon dans les pieds de Torosidis, qui donnait la victoire aux Grecs.

Avec ce succès, conjugué à la défaite de la Corée du Sud face à l’Argentine, la Grèce se replace dans la course à la seconde place avec les Asiatiques. Cependant, c’est l’Albiceleste qui se dressera face aux Grecs lors du dernier match. Si l’on apprécie cette première victoire historique (avec plus d’un but, une rareté), on est donc loin de crier victoire à Athènes.

Si l’on dresse un bilan provisoire des résultats des équipes balkaniques, la Serbie doit prendre garde au syndrome du relâchement, et se trouve dans une situation où 6 points pourraient ne pas suffire.

La Slovénie a laissé passer sa chance, et le plus probable est qu’elle ne parvienne pas à passer devant l’Angleterre et les Etats-Unis. Enfin, la Grèce devra faire mieux que la Corée du Sud lors de leurs derniers matchs respectifs pour se qualifier. Pas une mince affaire.

Mais comme on dit à Belgrade, u futbalu, sve moguce (dans le football, tout est possible).

Publicités

2 réponses à “Coupe du monde 2010 : exploit serbe, la Slovénie est passée tout près

  1. La Grèce a profité d’une simulation de Katsouranis pour changer la donne du match face au Nigéria. Je ne les vois pas inquiéter l’Argentine et donc passer ce premier tour.

    La Serbie a réalisé un petit hold-up face aux Allemands, qui m’ont plus surtout à dix ! Qui va passer à la trappe : Serbie, Ghana ou Allemagne ?

    Très beau Slovénie/Etats-Unis malheureusement entaché d’une faute d’arbitrage grossière… Les Slovènes m’ont surpris en bien. Ils avaient disputé une purge avec l’Algérie lors du premier match. Cela dit, s’ils avaient perdu aujourd’hui face aux Yankees, il n’y aurait pas eu scandale…

    Les trois pays des Balkans sont toujours en course, ce qui n’était pas « gagné » après la première journée. Néanmoins, je ne vois que la Slovénie en 1/8ème de finale ! On prend les paris ?

    A suivre !

    Pierre

    ps : petite faute d’accord dans le quatrième paragraphe « les Américains finissait ».

    Idem sur ‘Toujours est-il que Podolski s’élançaient pour égaliser ».

    « une suite de contre-attaques serbes, le plus souvent mal négociés, » = faute d’accord

    😉

    Très bon article sinon ! En gros, on « voit » les mêmes matchs, même si tu as un léger parti pris envers les représentants des Balkans ! 🙂

  2. la Grèce ne passera pas, et je ne veux pas qu’elle passe. J’ai parié sur l’Uruguay comme outsider, ils joueront contre les Coréens et iront en quarts, mais contre qui? Les Anglais ne sont pas fiables.
    Les Serbes sont dans un groupe où chacun pourrait finir à 6 points sur le dos de l’Australie. Il faut regarder le règlement pour savoir ce qui prime entre différence particulière (si l’Allemagne bat le Ghana 2-0 par exemple) ou le goal average général, auquel cas, il faudra cartonner l’Australie. Bref, ce groupe est très indécis, il faut attendre le résultat du Ghana contre les Kangouroos, je mise sur une petite victoire africaine 1-0.

    Quant à la Slovénie, comme je le dis, ils ont laissé passer leur chance. Ils doivent jouer une Perfide Albion même pas qualifiée, on n’imagine pas Capello sortir au premier tour, et les Américains vont profiter du relâchement algérien. Les USA pourraient même chiper la 1e place aux Anglais à la différence de but, ou au nombre de buts marqués parce que les Anglais ne vont pas en marquer beaucoup contre la Slovénie.

    Bref, la Serbie est en meilleure posture, mais pourrait être le dindon de la farce avec une élimination avec 6 points.

    Intolérable pour les fautes, merci de ton attention.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s