Sélections des Balkans: tout le monde est là…ou presque

Bonjour à tous,

Comme notre Raymond national, tous les autres sélectionneurs ont dû envoyer hier à la FIFA une liste de 25, 27, ou 30 joueurs, et auront jusqu’au 1er juin pour les réduire à 23.

Le moins que l’on puisse dire est que les listes des nations balkaniques ne suscitent pas beaucoup de commentaires. Les réserves de joueurs en Slovénie, Grèce ou Serbie ne sont pas immenses au point de laisser des grands joueurs à la maison comme Vieira en France, Ronaldinho au Brésil, Totti ou Cassano en Italie, ou encore Lucho Gonzalez et Cambiasso en Argentine.

La sélection des 30 Serbes est amputée des deux grands blessés, Ivica Dragutinovic, défenseur du FC Séville, et Bosko Jankovic, très malheureux avec les blessures cette saison avec le Genoa.

En dehors de ces deux cas, on note également les absences des jeunes cracks Adem Ljajic, 21 ans, qui a signé à la Fiorentina cet hiver,  et du nouveau joueur du Genoa Danijel Aleksic, seulement 18 ans, mais déjà appelé dans le passé par Radomir Antic. Pavel Ninkov, latéral de l’Etoile Rouge de Belgrade, manque également à l’appel dans cette liste.

En revanche, on retrouve les deux grands espoirs de Chelsea, Nemanja Matic, qui joue très peu à Londres, et Slobodan Rajkovic, défenseur central de 21 ans prêté depuis deux saisons par Chelsea au FC Twente.

Au final, cette liste de 30, au sein de laquelle figurent 5 joueurs évoluant en Serbie, apparaît un peu déséquilibrée entre une défense et un milieu de classe internationale (Vidic, Ivanovic, Subotic, Kolarov, Stankovic, Kacar, Krasic, Jovanovic), une attaque qui peine à convaincre (Zigic, Pantelic, Lazovic, Sulejmani qui a peu joué cette saison), et une véritable inquiétude au poste de gardien de but où il n’y a pas d’alternative crédible à l’éphémère nantais Stojkovic, qui cire le banc de Wigan depuis six mois après avoir fait banquette au Sporting Lisbonne pendant deux saisons.

Pour la Slovénie, Matjaz Kek présente donc une sélection sans surprise, avec les mêmes joueurs anonymes qui sont sortis avec brio d’un groupe difficile avec la République Tchèque, la Pologne, la Slovaquie et l’Irlande du Nord, et qui ont ensuite créé la surprise contre la Russie d’Arshavin. Avec un 4-4-2 défensif, il peut s’appuyer sur un noyau de joueurs solides. Parmi eux, Samir Handanovic, gardien de but de l’Udinese de 25 ans, valeure montante du Calcio, et véritable assurance dans les buts. Derrière, on retrouve l’ancien marseillais Cesar, bien plus en verve sous le maillot national qu’avec Grenoble. Devant lui, la paire de milieux de terrain Koren-Radosavljevic allient puissance et technique pour servir dans les meilleures conditions Zlatko Dedic, le joueur de Bochum et meilleur passeur de l’équipe. Enfin, Milivoje Novakovic, meilleur buteur slovène avec 12 buts en 33 sélections, sera, avec l’Auxerrois Valter Birsa, la principale arme offensive des Slovènes.

Enfin, aucune surprise non plus du côté de la Grèce où Otto Rehagghel fait confiance à ceux qui ont qualifié le pays en barrage face à l’Ukraine. A côté des vieux briscards champions d’Europe en 2004 comme Katsouranis, Basinas, Charisteas ou Gekas (mailleur buteur des qualifications avec 10 buts), la principale attraction côté grec s’appelle Sotiris Ninis, 19 ans, crack du Panathinaïkos que Djibril Cissé a pris sous son aile.

Si la Grèce se décide enfin à jouer un peu au football au lieu de refaire le coup de la ligne Maginot, Ninis pourrait avoir l’occasion d’en étonner plus d’un. Ceux qui ont vu la double confrontation entre l’AS Roma et le Pana en Europe League ne seront pas vraiment surpris par le talent du gamin.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s